L’art de ne rien faire

Ceux qui me connaissent savent que je fais partie de ces personnes qui sont un peu hyperactives. J’ai toujours des projets en tête, j’ai toujours envie d’essayer de nouvelles choses, toujours envie d’aller à la découverte d’une nouvelle ville, d’un nouveau lieu, d’une nouvelle activité, d’une nouvelle sensation. Et mes copines me disent souvent : « mais ça t’arrive de t’arrêter de faire des trucs parfois ? ». Je dois dire que c’est bien quelque chose que j’ai du mal à faire. « Ne rien faire » est pour moi tout un art que je commence à peine à maîtriser.

Yoga Meditation

Je fais partie de ces gens qui se sentent obliger de faire la vaisselle, de faire le ménage, de plier le linge, de faire à manger pour les 3 prochains repas avant de s’autoriser à faire une activité qui leur fait vraiment plaisir. Il paraît que c’est de famille. Et même si de prime abord, on peut imaginer que c’est une grande force d’être capable de faire tout le temps quelque chose, de mon point de vue, c’est souvent un handicap. Parce qu’on ne peut pas passer sa Vie à vivre à 2000 à l’heure. On ne peut pas courir un marathon permanent. Le corps a besoin de repos. Pour l’expérimenter, il suffit de passer une journée lové dans son canapé avec un bon bouquin et d’observer la forme olympique dans laquelle on se sent le lendemain. Le mental a besoin de repos. Penser beaucoup, c’est fatiguant. Et penser tout le temps n’aide pas à avoir les idées claires. Un cerveau en ébullition est capable de travailler la nuit, et ceux qui connaissent cette sensation pourront attester que, même si l’obscurité est parfois inspirante, au bout de 2 nuits studieuses il ne reste qu’une seule envie : dormir ! Pour construire des projets, il est indispensable d’arriver à déconnecter son mental, à faire un « reset » de son cerveau pour arriver ensuite à organiser ses idées. Et nous sommes parfois désemparé car, à ma connaissance, il n’y a pas de bouton on/off à la base de notre crâne.

C’est cette envie d’apprendre à arrêter mon cerveau qui m’a poussée à essayer le Yoga. L’image que j’avais de cette pratique à mes débuts était empreinte de moines enroulés dans des tissus orange portant un sourire serein sur leurs visages. Ils représentaient pour moi l’exemple parfait de ceux qui savent ne rien faire et qui sont heureux de s’adonner à cet art.

moine bouddhiste meditation

Quelques années plus tard, je peux affirmer que le Yoga m’a donné les bases nécessaires pour apprendre à ne rien faire. Il a d’abord fallu apprendre à ne faire qu’une seule chose à la fois en respirant dans une posture sans penser à autre chose que vivre cette posture. Et puis, il a fallu apprendre à apprécier l’immobilité du corps et du souffle. Cette étape m’a permis de découvrir qu’il existe un espace à l’intérieur de nous qui est calme et serein quelque soit l’agitation extérieure. Et il est toujours possible de se réfugier dans cet espace en suivant son souffle pour mettre son mental en pause et détendre son corps. C’était la découverte des prémices de la méditation.

Au jour d’aujourd’hui, pendant mon voyage, je me surprends à m’asseoir au bord d’un lac Canadien sur une « pierre silencieuse » (entendre : une pierre sur laquelle on n’a pas le droit de parler ; concept volé à une maman maline) et à poser ma liseuse pour simplement ne rien faire d’autre qu’observer le calme de la nature avec un sourire serein. Et même si je suis loin d’avoir terminé mon apprentissage, je suis fière de faire partie de ces gens qui apprennent à ne rien faire !

Yoga Meditation

Et vous, maîtrisez-vous l’art de ne rien faire ?

Au pays des sapins de Noël

Première étape  de mon voyage : le Canada en camping car. Nous voilà donc partis à l’assaut des parcs naturels, bombe à ours visée à la ceinture. Il y a vraiment quelque chose de magique à se retrouver en plein mois d’Août au pays des sapins de Noël. Le froid mordant les joues, les toits pentus des cabanes en bois, les rennes qui nous surprennent au détour d’un chemin de randonnée font qu’on ne serait pas surpris de croiser ce vieux Monsieur habillé de rouge sur son traîneau…

Yoga worlwide

La route en direction de l’Alaska nous a offert des lacs bleus turquoises lovés au creux des montagnes, des forêts de sapins à perte de vue, des ours trempant délicatement leurs pattes dans les rivières agitées, des cascades d’une puissance effrayante… Une nature flamboyante. Mais le clou du spectacle a été, pour moi, les glaciers. C’était ma deuxième rencontre avec ces monstres de glaces et je l’ai d’autant plus appréciée que la première était avec un glacier ceinturé de barrières, tourisme oblige. Cette fois, il était là, devant moi, avec ses petites montagnes de glace bleu turquoise posée sur cette montagne de glace blanche. Inaccessible mais tellement apaisant.

LacCiel

On dit souvent que la Nature est essentielle pour équilibrer notre Vie citadine, qu’il est important d’aller se ressourcer à la campagne le temps d’une week-end. On dit même que la couleur verte a un effet positif sur notre santé. Nos vies urbaines nous font souvent oublier le bien-être qu’offre l’observation de la Nature. Le simple fait de se sentir seul au milieu d’un espace exempt de bruit est apaisant. J’ai toujours admiré les personnes qui affirment avoir besoin d’aller se ressourcer au pied d’un arbre ou devant une étendue d’eau calme parce que je crois que je n’avais pas pris le temps de ressentir les bienfaits qu’offrent la nature. Mais cette fois-ci, j’ai presque vécu une rencontre du troisième type. Cette calotte glacière a comme suspendu le temps. Elle m’a en quelque sorte hypnotisée. Et j’ai ressenti cette apaisement et ce ressourcement dont on parle temps… Serais-je en train de découvrir la puissance de Dame Nature ?

Glacier Yoga Wellness

Avec des yeux d’enfants

J’ai profité de mes quelques jours de vacances avant mon départ en voyage pour aller dans ma maison familiale passer un peu de temps avec mes proches. Cette maison est remplie de souvenir des étés de mon enfance. Et un matin, mes yeux se sont posés sur cette photo de moi à 2 ans et demi. J’ai d’abord remercié ma mamie d’avoir cette passion pour les photos de ses petits-enfants. Et sur fond de Moustaki, j’ai commencé à me demander pourquoi j’étais restée plantée quelques instants devant cette photo ce matin. Qu’avait-elle déclenché en moi ?

Enfant intérieur

On lit souvent sur la toile qu’il est important de se reconnecter à son enfant intérieur, qu’il faut garder sa Joie de vivre et observer le monde avec des yeux d’enfants. Et aujourd’hui, je me suis retrouvée face à mon enfant intérieur. J’ai vu dans ses yeux l’insouciance, la franchise, l’envie de croquer la Vie à pleines dents, de rentrer en contact avec le monde. J’ai vu de l’Amour, de la joie, de l’espoir, de l’ouverture sur l’avenir, de la confiance et de l’envie. Je me suis alors rappelée à quel point je considère que le monde est une aire de jeu, un lieu d’apprentissage, un espace destiné à grandir. Je me suis rappelée à quel point cette petite fille devant moi avait confiance en la Vie et en son avenir.

Cette image était un beau clin d’œil de la Vie à cet instant précis où je m’apprête à faire un grand saut dans l’inconnu. Elle a donc trouvé sa place (virtuellement) dans mon sac à dos parce qu’elle a eu ce pouvoir, un peu magique, de me ramener au cœur de moi-même ; à mon essentiel.

Et  vous, vous êtes-vous déjà retrouvés face à vos yeux d’enfants ?

Ma vie dans un sac

Parce que cette fois, mon sac de Marry Poppins ne sera pas assez grand pour y glisser toute ma Vie, il a fallu faire des choix ! Vous avez été nombreux à me demander : « mais comment vas-tu choisir ce que tu vas mettre dans ton sac à dos pour le voyage ? ». Je me le suis longtemps demandé.

Sac Yoga Voyage

J’adore partir en voyage mais je déteste faire mes valises. Je repousse toujours ça au dernier moment, ce qui m’a souvent coûté des heures de sommeil la veille de mes départs. Faire ses valises est, pour moi, un rituel de renoncement. Je trouve qu’il est affreusement difficile de choisir les vêtements dans lesquels on se sentira bien le temps d’un week-end  sans être dans ce week-end. Il reste alors deux solutions : avoir un sac plus lourd que moi mais qui répondra à tous les « au cas où » ou bien renoncer à avoir la tenue adaptée ; dans laquelle je me sentirai bien en fonction des circonstances. J’ai toujours choisi de renoncer et de prendre le risque de faire du vélo en mini-jupe ou du tennis en tongs. Mais la Vie est bien faite parce que même lorsque mes voyages ont été placés sous le signe de l’improvisation, j’ai toujours trouvé au fond de mon sac ce qu’il me fallait pour me sentir bien dans mes activités sans risquer de me fouler une cheville en courant en tongs!

C’est donc dans cet état d’esprit que j’ai attaqué la préparation de mon sac à dos pour mon année d’itinérance. Il n’y a pas beaucoup de différence entre remplir son sac pour 10 jours ou pour un an, parce que l’Homme a inventé les laveries ! Sur le plan vestimentaire, la stratégie que j’ai déployé pour ne pas embarquer l’intégralité de ma penderie a été : tout va avec tout et si ce n’est pas le cas, tu ressembleras à un clown quelques jours dans l’année. Une fois que tu as accepté cette idée, le choix entre ton tee-shirt zébré et ton pantalon à fleur se fait plus facilement. Côté technologie, c’est un peu différent parce que ne pas donner de nouvelles à mes proches pendant 10 jours, c’est gérable, mais pendant un an, c’est simplement impossible.  Et j’aime tellement partager mes Joies avec mes amies que je n’ai pas pu envisager un voyage sans un minimum de technologie. Il a donc fallu trouver des solutions et préparer mon sac à dos m’a finalement permis de faire un bon dans la modernité : « Quoi !? Mon téléphone est en fait un vrai ordinateur, il fait des meilleures photos que mon super réflex, ses vidéos sont plus jolies qu’avec la caméra de papa et je peux même prendre des notes, stocker mes papiers importants et il peut me rappeler que j’ai rendez-vous chez le coiffeur ! Et ça marche même quand t’as pas de réseau !? Noooooonnnnnn ! » Il ne manquerait plus qu’il fasse épilateur (depuis le temps que je le dis, avis aux fabricants !) Après quelques plongées dans le monde des geeks, mon dos m’a donc dit donc merci de limiter mes appareils électroniques à mon smartphone (dont je comprends maintenant la vraie raison de l’appellation « smart ») et une liseuse, parce que les livres, ça nourrit.  Côté émotionnel, ça se complique. Ma maison sera mon sac à dos. Est-ce qu’on peut retrouver l’apaisement ressenti en poussant la porte de son chez-soi en ouvrant son sac à dos ? J’ai longtemps médité sur cette réflexion. Et puis je suis tombée sur une image qui disait « home is where my mat is » comprendre  « ma maison est là où est mon tapis de Yoga ». Ça m’a fait sourire. Parce qu’après tout, est-ce que notre chez-nous n’est pas plutôt à l’intérieur de nous-même que derrière une jolie porte en bois ?

Home is where my mat is

Ode aux copines

Copines de tapis, copines de boulot, copines de copines, copines de voyage, copines de chambre, copines de galère, copines de toujours… La Vie est une histoire de rencontres. Voilà donc une ode aux copines. Parce que, quand tu es au bord de mettre un océan entre elles et toi, bizarrement, l’envie de brunch du dimanche matin à New Yorkaise se fait grandement ressentir !

Voyage Lifestyle Brunch

Quand j’ai pris la décision de vivre une Vie itinérante pendant un an, je n’imaginais pas que les plus grands moments de Joie des 6 derniers mois de ma Vie française seraient vécus simplement autour d’une table avec mes copines. Pour moi, l’avant départ ça a été : choisir un sac à dos,  réfléchir à comment j’allais pouvoir faire du Yoga dans le sable, dans un parc, en haut d’une montagne, imaginer des stratégies pour trouver un nouveau coiffeur tous les mois. Mais aussi : penser à télécharger des applications de dictionnaires hors ligne, commencer à apprendre l’espagnol, courir  dans le froid et la pluie en me disant « entraine-toi pour le jour où il faudra courir à 5000mètres d’altitude pour atteindre le gite avant la nuit ». J’ai pensé à beaucoup de choses matérielles. Mais je n’ai pas anticipé les remous émotionnels de l’avant départ. Mais alors, pas du tout ! Il n’est finalement pas très dur de choisir entre un tee-shirt orange et un tee-shirt vert, mais il est beaucoup plus compliqué d’accepter ses contradictions. Il est plus difficile de s’observer balancer entre l’euphorie de la découverte et la peur de perdre ses repères, entre l’envie de nouveauté et la difficulté à se séparer de sa Vie actuelle. Et les contradictions provoquent chez moi des ascenseurs émotionnels.  Si j’adore aller voir la Vie du 40ème étage, j’aime beaucoup moins le 4ème sous-sol. Mais j’ai eu la chance que mes fabuleuses copines soient venues allumer la lumière de mon sous-sol lugubre à chaque fois que j’en ai eu besoin.

Raconté comme ça, ça fait très « Sex and The city » en robe H&M plutôt qu’Yves Saint Laurent. Mais ces 4 New-Yorkaises un peu déjantées reflètent bien la puissance de l’Amitié. Il y a les copines qui t’apportent un kouign amann un jour de grande larme en te disant : « c’est pas top pour les poignées d’amour mais ça fait tellement de bien ». Il y a celles qui montent tes 3 étages, le sac à dos plein de jus et de tartinades en te disent : « radis noir pour le nettoyage de foie, orange et orties pour les vitamines ; en 2 jours tu es à nouveau sur tes pieds ! ». Il y a celles qui sont dans tous les mauvais coups : « tu m’aides à déménager ? / Oui. / Tu viens m’aider à tenir un stand ce week-end ? / Oui. / Tu viens m’aider à déménager, encore ?/ Oui ». Il y a celles qui te déposent un dessin dans ta boite aux lettres, parce qu’elles savent que ça te fera sourire. Il y a celles qui te serrent tellement fort dans leur bras pour te donner de l’amour que toutes les personnes autour attendent que vous vous embrassiez. Il y a celles qui trouvent les mots justes, toujours, tout le temps. Il y a celles qui hurlent « Mulha Bandha » en haut d’un arbre parce que ton rabâchage a fini par les convaincre d’utiliser cette contraction de l’anus en dehors de leurs tapis de Yoga.  Il y a celles qui ne te disent jamais « je te l’avais dit », il y a celles qui te prennent dans leurs bras à chaque bonjour et à chaque au revoir, celles qui t’encouragent, celles qui te laissent être comme tu es, celles qui démêlent les nœuds de ton cerveau, celles qui explosent de rire à tes blagues, celles qui posent les bonnes questions, celles qui t’offrent des fleurs et celles qui t’apaisent.

Friendship Amitié Copines Yoga

Alors je dois vraiment vous dire Merci les filles. Parce que sans ces fabuleux moments, mon avant départ aurait été bien plus compliqué! Et, oui, je pars, le cœur un peu lourd. Mais qu’on se rassure : il y a internet partout maintenant. Sauf peut-être à Cuba. Mais, j’ai déjà visité !

Nouvel Envol

Me voilà à l’aube d’une nouvelle aventure… Parce que la Vie m’a fait une jolie proposition. Une proposition qui invite à grandir, à se détacher du matériel, à chambouler ses habitudes, à ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure, à dépasser ses peurs et à aller à la rencontre de Soi-même. Devant une si belle offre, je n’ai pu qu’accepter avec un grand OUI enjoué ! Me voilà donc à l’aube d’une nouvelle aventure.

Voyage Initiatique Yoga Méditation
Les yeux grands ouverts et le cœur confiant, je m’apprête à aller observer le monde. Je m’apprête à vivre une année d’itinérance, immergée dans de nouvelles cultures, plongée dans les merveilles qu’offre notre Terre. Une année de voyage, du Nord au Sud, du Canada à l’Antarctique, de 6 000 mètres d’altitude à 20 mètres de profondeur. Je saute de Joie en me disant que je vais voir à travers mes propres yeux les grands lacs du Canada, les forêts et canyons des Etats Unis, les temples du Mexique, les montagnes du Pérou, les manchots d’Ushuaia et toutes les autres choses que je n’ai même pas osé projeté dans mon mental. Je saute de Joie en me disant que je vais ressentir la  splendeur de tous ces lieux. Ça ne vous est jamais arrivé, à vous, d’avoir le souffle coupé par la beauté du paysage ?

Voyage Nature Yoga Rriki

Et pour accueillir la nouveauté, il faut savoir faire de la place. L’Alchimie des Corps va donc évoluer.  Je n’ai pas su quoi répondre quand vous m’avez demandé : « tu vas faire un blog pour qu’on suive ton aventure, pour qu’on ait de tes nouvelles ? ». Il y avait cette envie au fond de moi de rédiger des articles et cette envie de n’avoir aucune contrainte pendant cette année. Il y avait mon amour de l’écriture, parce qu’elle me permet de réfléchir. Mais pourquoi ne pas écrire simplement pour moi, sans le partager sur la toile ? Peut-être parce que c’est un bon moyen de donner des nouvelles aux proches simplement. Mais comment trouver le juste équilibre entre parler de soi sur internet et le fameux adage « pour vivre heureux, vivons caché » ? Où placer la limite de la pudeur ? Et est-ce qu’il faut que je trouve un thème commun aux articles ? Du Yoga en voyage? Et si je n’arrive pas à prendre le temps de faire du Yoga en voyage… Evoluer en voyageant? Peut-être un peu trop ambitieux et intime. Et puis, tout le monde s’en fout sûrement de ma Vie. Mais j’aime bien moi lire les blogs de yoga, de voyage, de lifestyle comme on dit. J’aime bien voir les observations que font les autres habitants de la Terre sur le monde qui nous entoure. J’aime bien sentir que je ne suis pas la seule à me poser des questions sur la Vie.

Avant de finir noyée sous mes peurs, j’ai décidé d’écouter cette sensation de Joie qui naît au fond de mes tripes quand je me dis que je vais pouvoir écrire, photographier et partager toutes les choses extraordinaires que la Vie m’offre de voir. Alors, je ne peux promettre une récurrence de parution, ni annoncer une ligne éditoriale. Mais je peux promettre qu’il y aura des paysages, des postures, des visages. Je peux promettre de la sincérité, de la passion et de l’admiration. Restez connectés !

Yoga Reiki Blog pensées

Journée de ressourcement Nature entre Terre et Ciel

Grimpe

Une journée pour monter à la cime des arbres, mieux respirer, se centrer et prendre soin de Soi. 

Date : Dimanche 21 Mai (9h30-19h00)

Lieu :   Mont-Roc (30mn d’Albi)

Tarif : 90€ l’atelier (repas inclus)

En co-anomation avec Virginie du Garuda center (www.garudacenter.fr), William de Plante et Planète (www.planteetplanete.org) et Marion de l’Alchimie des corps (www.yoga-reiki.fr)
Programme :
– 9h30 à 11h : Yoga 
– 11h15 à 12h45 : Pratique Taoïste
– 13h00 à 14h15 : Repas 
– 14h30 à 17h30 : Grimpe d’arbres 
– 17h45 à 18h15 : Automassage
– 18h30- 19h : Méditation et cercle de partage 
Tarif :
Tarif : 90€ /personne (repas inclus)
La réservation est prise en compte à la réception d’un chèque de réservation de 50€. Nous vous donnerons l’adresse de réception du chèque au moment de votre prise de contact avec l’un d’entre nous. Il n’y a pas de remboursement possible si l’annulation est faite moins de 10 jours avant l’évènement. 
Programme détaillé:
Yoga 
Nous commencerons cette journée avec du Yoga en plein air pour éveiller le corps en douceur, s’ancrer à la Terre, développer notre respiration et préparer notre mental à accueillir les bienfaits de cette journée.

Pratique Taoïste
Le coeur ouvert, dans le sourire et la joie, nous dynamiserons notre énergie corporelle par des pratiques variées zen et dynamiques de Qi Qong,  pour mieux s’ancrer à la Terre et se connecter aux éléments naturels. Pour notre bien-être et notre vitalité !

Grimpe d’arbres
La grimpe d’arbres consiste à accéder à la cime des arbres en toute sécurité et permet de vivre des moments de plénitude installé sur une branche ou dans un hamac.
Accessible à tous et toutes sans limite d’âge ni de handicap, cette activité ne nécessite pas de condition physique particulière.
Cette pratique aide au lâcher-prise, au changement de regard sur son environnement et sur soi, grâce à l’apport bénéfique de l’arbre grimpé.

Automassage
Nous prendrons conscience de nos tensions physiques et apprendrons à les libérer par des points de pressions énergétiques clés et des auto-massages spécifiques. Le tout dans la pleine présence à soi et en toute bienveillance.

Méditation et cercle de partage
Nous clôturerons cette journée par une méditation tantrique guidée sur le thème de la Nature et par un cercle de partage sur les ressentis de notre journée.
Matériel :
Merci d’amener : 
– un tapis de yoga ou de gym
– un petit coussin
– un plaid ou une petite couverture
Réservations :

Pour vous assurer un enseignement de qualité et des pratiques en sécurité, le nombre de places est limité. 
Les réservations peuvent être faites auprès de :

Marion : 06 76 13 02 51  ou contact@yoga-reiki.fr
Virginie : 06 86 75 31 17 ou contact@garudacenter.fr
William : 09 54 72 08 84 ou bonjour@planteetplanete.org

3 interventions et 1 stand sur le Forum Bien-Être de Graulhet – 24 au 26 Mars

Conférence Bien Etre Yoga Graulhet Tarn

Entrée gratuite

L’Alchimie des Corps animera une conférence intitulée : « Le pouvoir du souffle du point de vue du Yoga » le vendredi 24 Mars de 14h30 à 15h30.

L’Alchimie des corps proposera 2 ateliers autour du thème : «  Le Prânâyâma ; la science du souffle des Yogis » le vendredi 24 Mars de 17h30 à 18h15 et le dimanche 26 mars de 9h à 9h45.

Vous pourrez également retrouver le stand de l’Alchimie des Corps sur le salon. A cette occasion, vous découvrirez les prochains thèmes des stages proposés par l’Alchimie des corps. Au programme, des stages sur le yoga, bien sûr, mais pas uniquement. Nous avons mis en place des collaborations avec des thérapeutes certifiés pour vous faire découvrir des pratiques complémentaires au yoga. Ces ateliers se dérouleront dans le Tarn mais pas uniquement, sur des durées allant de 2h à un week end complet pour s’adapter à tous les budgets! Vous découvrirez également des produits exclusivement à la vente sur le salon. Mais je ne vous en dis pas plus, pour vous laisser un peu de surprises!

Consultez le programme complet du Salon :

Bien Etre Yoga Albi

Bien Etre Yoga Albi

Bien Etre Yoga Albi

Plus d’informations sur ce salon

Atelier de réflexion et petits exercices pratique autour du thème du Destin – Albi -11 Juin 2017

Destin Karma Yoga

Avons-nous un Destin?

Date : Dimanche 11 Juin (9h-12h30)

Lieu :   Albi – 7b rue du plancat

Tarif : 50€ l’atelier

Réservez votre place  : contact@yoga-reiki.fr ou 06 76 13 02 51

Sommes-nous soumis à un Destin ? Dans l’enseignement du Yoga, la notion de Karma revient souvent parce que le Yoga permettrait de prendre en main son Destin et de trouver un début de réponse à la question « pourquoi suis-je là ? ». Après avoir réfléchi ensemble à la notion de Destin, nous verrons la signification de ce terme dans différentes cultures et notamment à travers la philosophie du yoga. Puis, nous terminerons l’atelier par quelques exercices pratiques qui  permettraient d’orienter notre destin ! A l’issue du stage, je vous remettrai un cahier d’exercices pour continuer à influencer votre Destin une fois de retour chez vous.

Il n’est pas nécessaire d’avoir déjà fait du yoga pour faire cet atelier.

Merci d’amener de quoi prendre des notes.

Réservations auprès de Marion au 06 76 13 02 51 ou par mail contact@yoga-reiki.fr. Nous ne demandons pas de pré-payer le stage au moment de la réservation car nous souhaitons développer une relation de confiance avec vous. Si vous avez un empêchement de dernière minute, merci de prévenir pour que nous puissions donner votre place à quelqu’un d’autre.

Mais ça sert à quoi le Yoga en fait ? – Albi – 14 Mai 2017

CestQuoiLeYoga Albi Stage

Mais ça sert à quoi le Yoga en fait ?

Date : Dimanche 14 Mai (10h-12h30)

Lieu :   Albi – 7b rue du plancat

Tarif : 35 l’atelier

Réservez votre place  : contact@yoga-reiki.fr ou 06 76 13 02 51

Pourquoi doit-on maintenir Mulha Bandha ? Pourquoi commence-t-on la séance par une salutation au soleil ? Pourquoi le souffle a-t-il autant d’importance dans le Yoga ? A quoi sert la méditation ?  Peut-être que toutes ces questions vous ont traversé l’esprit avant, après ou même pendant les séances de Yoga. Peut-être qu’après ces quelques mois de pratique vous avez envie d’apprendre un peu de théorie sur le Yoga ? Si c’est le cas, rendez-vous le dimanche 26 février à Albi ! Après vous avoir présenté quelques bases théoriques du Yoga, un temps sera réservé pour répondre aux questions que vous vous posez…

Merci d’amener de quoi prendre des notes.

Réservations auprès de Marion au 06 76 13 02 51 ou par mail contact@yoga-reiki.fr. Nous ne demandons pas de pré-payer le stage au moment de la réservation car nous souhaitons développer une relation de confiance.