Un amour de tapis

J’ai la chance d’avoir un espace, dans mon chez moi, dédié à ma pratique de Yoga. Mon tapis est toujours déroulé et, à chaque fois que je passe devant lui (et c’est souvent car il est sur le chemin pour aller à mon bureau), il m’inspire une pensée. Parfois, je le regarde avec envie, en souvenir d’un moment de Yoga particulièrement plaisant, parfois je ne le regarde que du coin de l’œil car sa présence me rappelle que je n’ai pas encore fait ma pratique personnelle aujourd’hui. Je me dis parfois que les tapis de Yoga ont une Âme, à l’instar des murs qui, dit-on, ont des oreilles. ⁠

Quand on pratique seul chez soi, notre tapis de Yoga est notre meilleur compagnon. On vit avec lui des moments de joie intense, comme le jour où on réussit à prendre sereinement, et sans avoir l’impression qu’on va se casser un truc, cette fameuse posture qui nous frustre depuis des mois parce que notre mental a décidé qu’il fallait savoir la faire. On partage avec lui nos peurs, comme celles de basculer en arrière dans la charrue. On lui offre quelques larmes quand on relâche les émotions qui nous encombrent dans une posture d’ouverture des hanches. On a confiance en lui dans notre guerrier 2 car on sait qu’il ne nous lâchera pas, qu’il ne sous fera pas faire un grand écart involontaire en laissant glisser nos pieds. Il joue parfois le rôle de cet ami réconfortant pendant un savasana. ⁠

Je me dis souvent que mon tapis de Yoga en sait plus sur moi que n’importe qui. Il fait partie de mon intimité. Alors je l’ai choisi beau, doux et inspirant. Je l’ai choisi en liège parce que j’aime sentir la douceur de cette matière naturelle sous mes doigts. Je l’ai choisi éthique et écologique parce que c’est important pour moi. J’ai mis des années à trouver ce compagnon idéal. Et @yogamata me l’a fait rencontrer 🙏🏻⁠

Je crois que le choix de notre tapis de Yoga en dit bien plus long sur nous que ce que l’on peut imaginer. 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Suivez l'Alchimie des Corps sur les réseaux sociaux