Dans l’agenda d’une prof de yoga

Démystifions l’agenda d’une prof de Yoga, en tous cas, son côté « vie saine et sereine ». Souvent, quand on pense à notre prof de Yoga, on fantasme sa Vie. On l’imagine commençant sa journée par un jus détox fraichement « extracté », puis faire 2h de Yoga au saut du lit et 1h de méditation le soir.

Spoiler : ce n’est pas la réalité. En tous cas pas la mienne. Alors, non, je ne me lève pas à 5h du matin pour éplucher mes carottes, mes oranges et mon citron pour me faire un ACE maison parce que, quand on finit son dernier cours de Yoga à 22h, se lever à 5h du matin, ce n’est pas facile. Il m’arrive de petit déjeuner avec une tartine de pain (pleine de gluten) et du beurre (plein de lactose) car il faut choisir entre dormir et se faire un pudding plein de super aliments (même si j’aime énormément ça, tout comme les ACE maison), et souvent, je préfère dormir pour éviter de dire « gauche » à la place de « droite » toute la journée pendant mes cours.

Il m’arrive également de ne faire « que » 15 minutes de Yoga le matin en me levant parce que ce jour-là, même avec la meilleure volonté du monde, je ne pouvais pas faire plus. Il m’arrive même de ne pas prendre le temps de pratiquer pour moi du tout 😲.

Il m’arrive de manger vite, mal et pas à heure fixe, parce que, comme me l’a dit un jour une amie praticienne en Ayurvéda : « vous les profs de Yoga, vous êtes les pires pour l’alimentation car vous avez une vie toute décalée et difficilement régulière à cause de vos métiers ». Il n’est pas rare que j’arrive à mes cours du soir un peu sur les rotules parce que j’ai enchainé un million de choses dans la journée. Certains diront que je suis hyperactive ou mal organisée. Je répondrai que c’est la réalité de ce métier de nos jours.

Si je partage cette brève de Vie avec vous aujourd’hui c’est pour vous rappeler que nous, prof de Yoga, nous sommes comme vous, des êtres humains. On ne fait pas tout bien et loin de là. Par contre, je ne crois pas me tromper en disant qu’on fait du mieux qu’on peut. Et c’est déjà pas mal.

Alors déculpabilisez.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Suivez l'Alchimie des Corps sur les réseaux sociaux