La notion de communauté

Quand j’ai commencé à m’intéresser au Yoga, la notion de communauté était très présente. Je trouvais ça tellement cliché et un peu sectaire… ⁠

Avec l’expérience, je me suis rendue compte que ma définition de « communauté » n’était peut-être pas la bonne. Pour moi, ce mot était synonyme de dévouement à une personne, à une pratique, à une philosophie. Et je ne suis pas à l’aise avec cette idée de dévouement, qui, pour moi, est synonyme de privation de liberté individuelle.⁠

Il y a quelques mois, alors que la rentrée battait son plein, il a littéralement plu dans mon studio de Yoga, tout beau tout neuf, un jour de tempête… Après avoir passé un certain temps à éponger l’eau de pluie et mes larmes, je me suis mise en quête d’un couvreur, un samedi soir à 22h. Quelques coups de fil plus tard, j’ai réalisé que je n’avais contacté que des élèves de Yoga et qu’ils étaient tous prêts à « venir maintenant tout de suite avec des bâches à mettre sur le toit », « à m’aider à nettoyer et sécher tout ce qui avait été mouillé », « à passer des coups de fils à des copains pour me trouver un couvreur pour demain, promis » et qu’ils « pouvaient bien faire ça pour moi ». Et là, j’ai réalisé que j’avais sous mes yeux une nouvelle définition de communauté : des personnes qui sont prêtes à s’entraider, à s’offrir mutuellement du soutien, simplement au nom des relations que nous avions développées entre prof et élèves… Et j’ai réalisé que j’avais une chance énorme d’avoir rencontré ces belles personnes et de savoir que je pouvais compter sur eux autant qu’ils pouvaient compter sur moi. Finalement, nous formions une jolie communauté avec la liberté comme fondement… Voilà comment j’ai revu ma copie sur cette notion de communauté ! Merci à eux, qui se reconnaitront…⁠

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Suivez l'Alchimie des Corps sur les réseaux sociaux