Une prof de yoga qui essaie de prendre des vacances 3/4

Mon passé de musicienne m’a appris une chose : quand on créé un morceau de musique, il est souvent plus efficace de supprimer la note qui gêne plutôt que d’essayer de la remplacer. J’ai donc appliqué cette bonne vieille stratégie, qui a toujours fonctionné pour moi par le passé, pour essayer de prendre des vacances. J’ai donc décidé de ne pas organiser mes vacances pour gagner du temps (en réalité, ça a été une décision facile à prendre car je suis du genre à jeter 2 tee-shirts et un legging dans un sac la veille au soir et à me dire : « tu verras bien ce que la vie te réserve »). Mais j’ai surtout décidé de réduire le volume de contenu gratuit que je fournis habituellement. Et ça, ça n’a vraiment pas été facile à décider. ⁠

Mais voilà, je ne suis pas sûre que ce soit suffisant. Comme j’ai bien senti l’importance d’être entourée quand on travaille seule, je partage mon questionnement avec un ami coach et préparateur mental qui me soumet alors une jolie idée (🙏🏻). Et si je servais d’exemple ? Je ne suis pas la seule entrepreneuse (mais pas que) à avoir du mal à prendre des vacances et à vraiment en profiter. Si je m’engageais envers mes clients (aussi appelés élèves 😉) à vraiment prendre soin de moi avant de prendre soin d’eux ? Et si j’acceptai de me dévoiler un peu plus sur mes difficultés à prendre des vacances, si je montrai que je ne suis pas wonder woman contrairement à ce qu’on semble croire ? Et si j’allais plus loin que juste ralentir mon rythme de publication. Si je m’accordai une vraie pause sans m’épuiser avant mes vacances pour essayer de compenser le fait que je serais en vacances ? Et est-ce que j’accepterai de vérifier par moi-même que si je suis moins présente qu’habituellement, vous n’allez pas pour autant m’oublier ? ⁠

Voilà comment j’en suis arrivée à écrire ces lignes et à me challenger sur ce sujet… La conclusion à la rentrée. ⁠

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Suivez l'Alchimie des Corps sur les réseaux sociaux